1-833-312-5050
Praxis   Clinique de santé familiale privée

Virus ou bactérie, le plus facile à mettre chaos?

Madame Langevin (nom fictif) se présente à la clinique sans rendez-vous avec un mal de gorge depuis 3 jours. Elle demande un antibiotique pour se sentir mieux rapidement. La dernière fois qu’elle a consulté pour la même raison, l’infirmière praticienne spécialisée lui a prescrit un antibiotique et elle allait beaucoup mieux après quelques jours. Est-ce l’antibiotique qui a réellement fait la différence ?

J’ai pris des antibiotiques et j’allais mieux !

Si vous avez déjà pris un antibiotique pour une infection et que vous alliez mieux après quelques jours, il y a deux options possibles : soit c’était une infection de cause bactérienne qui répond bien au traitement ou c’était une infection de cause virale et que c’est tout simplement le système immunitaire qui a fait son effet et non l’antibiotique. Par exemple, une amygdalite peut être virale ou bactérienne. En contrepartie, une laryngite est toujours virale. Les symptômes de causes virales ne sont pas nécessairement moins invalidants que ceux provenant d’une origine bactérienne. Certains virus peuvent être traités par des antiviraux comme l’herpès labial ou génital ainsi que le zona.

Virus ou bactérie ?

Le virus et la bactérie sont tous deux des microorganismes s’attaquant au corps. Chaque microorganisme provoque ses propres symptômes avec une intensité variable. Sans entrer dans les détails de la biologie cellulaire, précisons que la bactérie est plus grosse que le virus et nécessite généralement un antibiotique pour être éliminée. Donc, en quelques heures à peine, l’antibiotique commence à agir en éliminant la bactérie ce qui a pour effet de diminuer les symptômes invalidants. Pour sa part, le virus ne réagit pas aux antibiotiques. Il finit par être enrayé par le système immunitaire. Évidemment, les personnes présentant un système immunitaire affaibli auront plus de difficulté à passer au travers ce qui peut engendrer certaines complications.

Il y a des symptômes qui ne trompent pas !

Faux. Certains indices peuvent être trompeurs. Par exemple, les sécrétions colorées ne veulent pas nécessairement dire que l’infection est d’origine bactérienne. Cela est aussi valable pour la fièvre. Par contre, une fièvre qui dure plus de 5 jours est en général d’origine bactérienne. Il est recommandé d’attendre un minimum de 48 heures de fièvre avant de consulter, car pendant cette période, il est plus difficile de faire la distinction entre les deux causes infectieuses.

Revenons à Madame Langevin

Le test de culture de gorge effectué sur Madame Langevin exclut la présence de bactérie. Il reste à expliquer à Madame Langevin que le seul traitement pour une amygdalite viral qui peut lui être offert est de soulager ses symptômes avec des produits en vente libre sous les conseils de son pharmacien. La patience sera aussi de mise !

Pourquoi sommes-nous vigilants à ne pas prescrire un antibiotique ?

Réaction allergique, infection au C difficile, interaction médicamenteuse et résistance aux antibiotiques sont quelques exemples soulignés par Dr Vadeboncoeur pour justifier la réticence à la prescription d’antibiotiques. Celui-ci souligne un point fort intéressant dans son article dans l’actualité. Les gens qui craignent les vaccins devraient davantage craindre les antibiotiques !

Quelques exemples d’infection qui peut être virale et/ou bactérienne

Raisons de consultations fréquentes

  • Laryngite : virus
  • Otite : virus ou bactérie
  • Pharyngite : virus ou bactérie
  • Amygdalite : virus ou bactérie
  • Sinusite : virus dans la majorité des cas, peut se compliquer en infection bactérienne
  • Rhume : virus
  • Grippe : virus
  • Gastro-entérite : virus
  • Bronchite : 90 % sont d’origine virale
  • Pneumonie : virus ou bactérie
  • Conjonctivite : avec atteinte bilatérale, généralement virale. Si atteinte unilatérale sans autre infection des voies respiratoires supérieures, origine bactérienne plus probable
  • Infection urinaire : bactérie

Maladies infantiles fréquentes

  • Scarlatine : bactérie
  • Roséole : virus
  • 5e maladie : virus
  • Pied-main-bouche : virus
  • Impétigo : bactérie
  • Méningite : virus ou bactérie
  • Rougeole : virus
  • Rubéole : virus
  • Varicelle : virus

Infections transmises sexuellement

  • Chlamydia et gonorrhée : bactérie
  • Condylomes : virus (VPH)
  • Herpès : virus
  • Syphilis : bactérie
  • Hépatites : virus

Quoi faire pour prévenir la présence de ces envahisseurs ?

Les mesures d’hygiène et de prévention des infections restent la première ligne d’intervention. Pour les virus, la vaccination demeure un moyen de choix pour prévenir plusieurs maladies infectieuses.

Madame Marie-Ève Denis, IPSPL
Clinique de santé familiale PRAXIS

 

Documents consultés